Le moral du groupe:

Le moral est très bon. Je pense qu’il faut continuer de bien se préparer, récupérer et de travaille comme on l’a fait aujourd’hui. Tant qu’on garde ce mot d’ordre, le moral sera toujours bon.

Repos samedi:

Ça fait du bien car cela fait un mois ou plus qu’on s’entraîne tous les jours. On l’a eu juste une fois qu’on était en Espagne. Je pense que c’est une bonne chose d’voir pris ce jour de repos. On va repartir sur nos principes et nos idées tout en gardant le même état d’esprit.

Le Bénin, adversaire du Sénégal en quart de finale:

C’est un adversaire compliqué. Le Bénin n’est pas arrive ici par hasard. Il a sorti le Maroc et c’est une équipe bien organisée et généreuse. Ce sera un match différent de celui contre Ouganda. Il faut qu’on regarde mieux cette équipe béninoise pour savoir comment la jouer. C’est un style de jeu complètement différent. Le système aussi peut l’être. Ils ont des caractéristiques bien différentes, donc c’est à nous de bien nous préparer. Ce sont des matches à élimination directe et tout doit être parfait de notre côté.

Le choix du tireur:

C’est quelque chose qui reste entre nous. On verra le jour mais on ne va pas vous dévoiler notre stratégie.  Le choix du tireur regarde strictement l’équipe. Sur les balles arrêtées (corner et coups francs), ça regarde que nous. On ne peut pas dévoiler notre stratégie. Les Béninois pourraient se préparer et même vous les journalistes vous ne devez pas en parler.  Si on dit qu’on est ensemble, on ne doit pas dévoiler tout ça.

Suspension du capitaine du Bénin:

Je ne suis pas au courant de la suspension du capitaine béninois. Je me concentre sur nous et peu importe l’équipe du Bénin. Ce qui nous intéresse c’est leur performance collective et même s’il a un joueur suspendu dans leur rang. Cela ne va pas changer leur idée, mais on se concentre sur nous. Le mot d’ordre reste le même, travailler et se qualifier.