Abbé Timothé: « L’humanité a besoin de plus de prières aujourd’hui qu’hier »

0
157

« L’assomption reste et demeure une fête malgré le contexte de Covid-19. Même s’il n’y a pas de messe publique, les prêtres vont choisir symboliquement trois ou quatre fidèles pour célébrer l’enlèvement de la Vierge Marie par les Anges ». Telle est la conviction d’Abbé Timothé Ntab, le curé de la paroisse de Packour dans le département de Kolda, pour qui, « l’humanité a besoin de plus de prières aujourd’hui avec la Covid qui décime le monde qu’hier où le monde était moins anxieux ».

Selon l’homme d’Église, tous les prêtres sont devenus des moines en ce qu’ils consacrent l’essentiel du temps à la prière et aux travaux champêtres. « Loin du chômage technique comme le pensent certains, nous disons quotidiennement les messes sans le peuple et celles-ci restent valables comme toutes les messes publiques ». Abbé Timothé d’ajouter que les prêtres publient des articles de sensibilisation contre la propagation de la pandémie dans la communauté, des articles traitant de la vie du chrétien face aux difficultés de la vie et s’activent dans les travaux des champs pour assurer leur autosuffisance alimentaire.

Aussi, appelle-t-il les autres fidèles qui ne sont pas invités, à rejoindre les Églises, à prier en famille et à élever leurs prières vers le Ciel à l’image de la montée de la Maman du Sauveur Jésus Christ.