L’affaire Petrotim, impliquant le frère du chef de l’Etat, Macky Sall a animé les débats depuis la publication du documentaire de la BBC. Un dossier qui a finalement atterri en justice. Et, le Procureur de la République va, dans un instant, se prononcer sur cette affaire. L’analyste politique, Assane Samb s’est prononcé sur cette conférence de presse du parquetier Serigne Bassirou Gueye.

Pour l’expert en politique, le procureur de la République « ne va rien dire aujourd’hui, à part qu’il va prendre toutes les mesures nécessaires pour que les choses soit éclaircies dans l’affaire Petrotim, car, pour le moment rien n’a encore débuté« .

Et, souligne Assane Seck,  » le problème avec le Procureur de la République, c’est qu’il est soumis à ce que l’on appelle l’hiérarchie. C’est à dire qu’il est sous la responsabilité de la chancellerie du ministère de la justice, laquelle est sous la responsabilité de la présidence de la République. Ce qui veut dire que quelque soit les résultats de l’enquête du Procureur Serigne Bassirou Gueye, donc du parquet,  le chef de l’Etat peut les ignorer et ne peut pas indexer les personnes citées dans le rapport du procureur ».

Ce qui, suivant l’argumentaire de l’analyste politique, « peut constituer un blocage sur cette affaire ». En conséquence, se questionne t-il, « est-ce que l’on a va laisser le procureur de la République travaillé librement et correctement dans ce dossier?  Ou bien est-ce que l’on va essayer de poursuivre des gens qui ont transmis le rapport de l’Ige à la presse? »

Ainsi, conclut t-il, « le vrai problème ici, c’est le contrat de Petrotim. Et le Procureur de la République doit situer les responsabilités et poursuivre les personnes impliquées dans cette affaire. Mais est-ce que le parquet ira jusqu’au bout? C’est la question qu’il faut se poser ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here