Ils ont été tués par balles lors d’un sit-in devant le QG militaire où des manifestants réclament la transition vers un gouvernement civil.

Des coups de feu ont éclaté durant la nuit, juste après l’annonce faite par les principaux généraux et les organisateurs de la manifestation concernant une avancée lors des pourparlers qui tentent d’établir un régime civil.

Les manifestants ont pointé la responsabilité des soldats, mais l’armée a blâmé des « éléments non identifiés « .

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here