L’affaire du bébé enlevé à Niakhar a connu un sombre rebondissement.

En effet, la présumée meurtrière, Miya Ndiaye qui s’est elle-même livrée à la Police, était venue à Niakhar il y a de cela quelques jours pour, dit-elle, régler quelques papiers. Elle habitait dans une maison contiguë à celle de sa victime. Jeudi dernier, ayant constaté que la maman de Ngor Senghor, Khady Ngom, était occupée, elle lui proposait de garder son bébé le temps qu’elle termine. Cette dernière s’est exécutée sans arrières pensées. C’est quand Khady Ngom a remarqué la disparition de son enfant et de Miya Ndiaye que la panique s’est emparée du domicile familial. Qui plus, des témoignages recueillis attestaient que Miya Ndiaye s’était engouffrée dans une voiture en compagnie du bébé.

Selon les informations de Libération, Miya Ndiaye a livré plusieurs versions aux enquêteurs. D’abord, elle a effectivement dénoncé son crime avant d’accuser…la pauvre maman de la victime d’être l’instigatrice du meurtre. Elle reviendra ensuite sur ses propos prétextant ne plus savoir ce qui s’est passé. Dans tous les cas, cette affaire est entourée d’un voile de mystère puisque la meurtrière présumée a été condamnée, à deux reprises, à Dakar.

Pour rappel, le corps sans vie de Ngor Senghor, âgé d’un an, a été retrouvé à Fatick, jeté dans un bâtiment en construction. Selon les premières constations, il avait reçu un coup de couteau.