En plus de ceux qui sont dejà sur place, l’Algérie compte affréter 34 avions de supporters pour soutenir son équipe nationale. Mais les Sénégalais pourront sans nul doute compter sur le soutien des Egyptiens qui viendront en masse pas parce que Sadio Mané est un pote à Mo Salah, le héros égyptien, encore moins pour assiter à un match d’anthologie, mais parce que ce serait une honte pour eux que l’Algérie gagne une coupe d’Afrique au Caire. Cela remonte à 10 ans.

Le 12 novembre 2009, un bus transportant l’équipe algérienne venue jouer au Caire avait été attaqué à coup de pierres, et trois joueurs algériens avaient été blessés. Les Pharaons ont battu les Fennecs 2 à 0 dans les derniers instants du match alors qu’un échec avec un seul but d’écart aurait suffi à qualifier l’Algérie pour le Mondial-2010. Les deux équipes avaient donc dû disputer un match d’appui remporté par les Fennecs 1 à 0 deux jours plus tard à Khartoum au Soudan, entrainant des attaques en Algérie contre les locaux d’entreprises égyptiennes.

L’ambassadeur égyptien en Algérie avait été rappelé au Caire, officiellement « pour consultations ». Et l’ambassadeur d’Algérie en Egypte a été convoqué au ministère égyptien des Affaires étrangères pour une sérieuse explication. La tension n’avait cessé de monter entre l’Algérie et l’Egypte pas seulement pour l’enjeu sportif mais surtout pour une question de prestige intérieur et international pour les deux pays. Les Médias algériens et égyptiens s’étaient mutuellement accusés d’avoir fait monter la pression, qui s’était aussi traduite par d’innombrables attaques à tonalité nationaliste entre supporters.

Remporter donc au Caire la finale d’une Coupe d’Afrique organisée par l’Égypte serait une revanche historique. La position algérienne est donc très claire. Quoi qu’il leur en coûte, il leur faut vaille que vaille gagner ce match contre le Sénégal. La messe est donc dite. Sans parler de leurs qualités footballistiques, les lions du Sénégal devront s’attendre à une attitude guerrière des Fennecs.

Ne pas prendre cette dimension géopolitique en consideration cest perdre le match avant même que l’arbitre ne siffle le debut de la rencontre. Toutefois il est plus simple de jouer contre une équipe que de jouer contre un peuple et une équipe…
PHB.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here