Ces derniers jours, dans le cadre du dialogue politique initié par le Président Macky Sall, il est envisagé la mise en place d’un gouvernement élargi qui sera, très certainement, ouvert à l’opposition.

Une majorité élargie

Le chef de l’Etat, Macky Sall envisage donc un futur gouvernement de majorité élargie pour mettre en œuvre les recommandations qui seront issues des concertations nationales. Pour la mise en application de ce gouvernement mixte, des tractations seraient en cours au Palais et dans les état-majors politiques.

La formation de ce nouveau gouvernement élargi est prévue à l’issue du dialogue dirigé par Famara Ibrahima Sagna. Seul bémol, le Parti démocratique sénégalais (Pds) et le Pastef de Ousmane Sonko qui ont boycotté le Dialogue national, ne seront pas partants pour cette initiative.

Un projet controversé

Mais, une telle idée hautement politique, initiée, à coup sûr, pour apaiser les tensions entre l’opposition et le pouvoir, ne rencontre pas le consentement de tout le monde. C’est le cas pour Cheikh Ibrahima Diallo, Secrétaire Général du Parti pour la Justice et le Développement (PJD). Il voit autre chose de plus urgent pour les Sénégalais.

Il y a mieux à faire

« Dame politique et ses acteurs ne cesseront de nous faire croire que le problème du Sénégal est toujours politique. De régime en régime, depuis toujours on nous parle de gouvernement élargi. Mais je rappelle que ce n’est pas parce qu’un gouvernement est élargi à l’opposition qu’il travaille mieux pour sortir le peuple de sa précarité ou de son gouffre », a indiqué Cheikh Ibrahima Diallo.

Et pour cause…

« Ce dont le Sénégal a besoin, c’est des choix et des stratégies politiques déterminants qui projettent le citoyen vers l’autodétermination et le minimum résolu et acquis. Mais aussi des mesures visant à favoriser l’industrialisation et la croissance en misant sur les services, les ressources naturelles, l’énergie verte et l’agriculture qui doivent être agencées stratégiquement, ajustées localement et adaptées aux différents territoires dont dispose le Sénégal », a terminé Cheikh Ibrahima Diallo, membre de Benno Bokk Yaakar.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here