La compagnie, qui a connu un très mauvais premier trimestre 2019, envisage d’éliminer 465 des 3 200 postes du réseau intérieur.

C’est sans doute la fin de la lune de miel entre Ben Smith, directeur général d’Air France-KLM, et les syndicats d’Air France. Le nouveau patron, nommé pendant l’été 2018, a en effet annoncé, ce lundi 13 mai, un plan de départs volontaires (PDV) à l’occasion d’un comité social et économique central extraordinaire (Csece). Au total, 465 des 3 200 postes du réseau intérieur sont visés. Des coupes qui doivent principalement concerner les effectifs des personnels des bases et des escales d’Air France, à Paris comme en province.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here