Le point commun entre Lætitia Hallyday, Julien Clerc, Meryl Streep et Jessica Alba ? Ces stars ont toutes passé les fêtes de fin d’année dans la cité ocre. Et pour cause?: le Maroc ne lésine pas sur les moyens pour assurer le confort et la sécurité des célébrités, qui deviennent ensuite ses influents ambassadeurs de charme.

L’année 2019 est celle d’un record pour l’aéroport de Marrakech-Ménara?: durant la deuxième quinzaine de décembre, avant les fêtes de fin d’année, plus de 200 jets privés s’y sont posés, chargés de convoyer une clientèle privilégiée venue prendre du repos dans la Ville ocre.

Beaucoup de Français, dont la veuve de Johnny Hallyday, Lætitia, ou le chanteur Julien Clerc. Des Américains, aussi, comme l’actrice Meryl Streep – 21 fois nommée aux Oscars et trois fois lauréate. La comédienne, qui avait déjà séjourné à Marrakech à l’occasion du Festival international du film, a choisi d’y revenir pour célébrer le passage à l’année 2020. Elle a visité le Musée des confluences-Dar El Bacha en compagnie de Mehdi Qotbi, président de la Fondation nationale des musées, qui a partagé un cliché de l’instant sur le réseau social Instagram.

Une clientèle huppée

L’Office national marocain du tourisme (ONMT), avec son modique budget de 750 millions de dirhams (77 millions d’euros), n’aurait pu s’offrir meilleure pub. Marrakech mise d’ailleurs pleinement sur ce marketing viral pour attirer une clientèle huppée. Depuis le mitan des années 2000, la ville a opéré une montée en gamme pour répondre notamment aux exigences des VIP américains. Lesquels raffolent des attentions dont ils sont l’objet.

« La beauté, les couleurs, l’encens, la fleur d’oranger, les épices, et surtout les Marocains – c’est presque trop beau pour être absorbé –, tout ce que nous avons expérimenté à Marrakech a été incroyable. » Le message, posté sur Instagram en avril, est signé Jessica Alba. Il a été lu par les 17 millions de fans de l’actrice américaine, venue fêter son 38e anniversaire dans le royaume.