Du nouveau dans l’affaire de la corruption supposée à la Direction de l’automatisation des fichiers (DAF) du ministère de l’Intérieur pour la confection de deux cartes d’identité, pour le Sénégalo-Suisse Aiman Steiner et sa sœur, contre le paiement de la somme d’un million de Fcfa à des rabatteurs dont certains se trouvent à Madrid.

Selon Libération, la Division des investigations criminelles (Dic), qui a ouvert une enquête pour tirer cette affaire au clair, a commencé les auditions. Pour rappel, il y avait deux vidéos dans lesquelles Aiman Steiner détaillait le mode opératoire des agents de la DAF pour lui soutirer, depuis l’Espagne où il réside, indument de l’argent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here