Covid-19: Après Macky, Ouattara aussi «déconfine» la Côte d’Ivoire

0
115
Le chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara, qui a réuni, ce jeudi 14 mai 2020, son Conseil national de sécurité (Cns), en présence du Comité des experts du ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, a, à l’instar de son homologue sénégalais, annoncé des «mesures complémentaires». Ce, après un examen de l’évolution de la pandémie du Civid-19.
«Après la prise des mesures de levée de restrictions à l’intérieur du pays, nous constatons une reprise progressive des activités économiques et toujours l’absence de nouveaux cas», lit-on dans un communiqué du Palais présidentiel.
Qui relève, en outre, que concernant le Grand Abidjan, le président de la République avait indiqué lors de son message à la nation du jeudi 07 mai 2020 qu’il serait procédé à un réaménagement des mesures de restriction en fonction de l’évolution des indicateurs de la pandémie. Mais, au terme de la rencontre de ce jeudi, il a été pris un certain nombre de décisions. Il s’agit, d’après le communiqué, de «la reconduction de l’état d’urgence sur toute l’étendue du territoire jusqu’au dimanche 31 mai 2020», du «maintien de la fermeture des frontières aériennes, maritimes et terrestres», de «la levée du couvre-feu, à compter du vendredi 15 mai 2020».
Le Président Alassane Ouattara a également annoncé, entre autres nouvelles mesures, «la levée de la mesure de fermeture des maquis et restaurants à compter du vendredi 15 mai 2020, dans le strict respect des mesures barrières de lutte contre la Covid-19, le réaménagement des mesures de restriction de rassemblements de population, initialement plafonnées à 50 personnes, qui passent dorénavant à 200 personnes».
Toutefois, d’après la même source, «au cours de ces rassemblements, les mesures barrières et de distanciation physique devront être scrupuleusement respectées, la réouverture des établissements d’enseignement préscolaire, primaire, secondaire et supérieur à compter du lundi 25 mai 2020 selon des modalités qui seront communiquées par les Ministères concernés».