Le leader du « PSD/Jant-bi », Mamour Cissé, au titre des personnalités reçues par le Chef de l’État dans le cadre des concertations contre le Covid-19, a plaidé  une meilleure prise en compte des petites et moyennes entreprises au Sénégal. Selon lui d’ailleurs, ce qui est à éviter aujourd’hui, c’est qu’au lendemain ou au sortir de cette pandémie il y ait des entreprises qui ferment. Il s’est réjoui de la promesse du Chef de l’Etat de faire gérer les fonds qu’il compte mettre à la disposition des couches vulnérables, porté à 109 milliards de FCFA, avec célérité et dans les règles de l’art.
« Le Président a eu à s’intéresser aux  préoccupations des petites et moyennes entreprises, parce que comme vous le savez, c’est l’entreprise qui crée de la richesse, et si elle n’est pas dans les conditions optimales cela crée des problèmes. (…) Nous avons constaté une volonté politique pour que l’essentiel des entreprises soient dans des conditions optimales, des instruments sont là pour les soutenir », a-t-il dit.

L’image contient peut-être : 1 personne, assis

L’image contient peut-être : 1 personne, intérieur