Le Sénégal accueillera du 21 au 25 octobre un atelier sur l’entrepreneuriat agricole des jeunes pour des systèmes alimentaires ruraux et urbains durables en Afrique de l’Ouest, à Saly Portudal. En effet, une quarantaine de jeunes entrepreneurs agricoles du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, du Mali, du Sénégal et du Togo prendront part à cet l’atelier. L’objectif consiste à promouvoir et à renforcer les capacités des jeunes agri-entrepreneurs sur les pratiques d’agriculture durable, afin qu’ils puissent participer à un développement durable, tout en favorisant les liens entre le milieu rural et le milieu urbain.

Selon le communiqué parvenu à Dakaractu, l’atelier sera l’occasion de créer un espace ouvert qui facilitera des activités de réseautage entre jeunes participants, pour permettre de nouveaux partenariats à l’échelle locale et régionale tout en renforçant leur positionnement sur des opportunités commerciales offertes dans la région.

Il permettra également aux participants d’apprendre de meilleures pratiques, principalement axées sur les pratiques de production, les innovations et les chaînes de valeur étroitement liées aux marchés urbains. Les jeunes sélectionnés pour participer à l’atelier sont issus de divers secteurs notamment la production, l’agro-alimentaire et l’agro-business, la logistique post-récolte, la production de semences, le marketing.

Dans le communiqué, le Dr. Hamado Tapsoba, Directeur Régional de Rikolto en Afrique de l’Ouest, a soutenu qu’« Il est temps que les jeunes mettent à profit les avancées technologiques actuelles dans les domaines de l’agriculture et des technologies de l’information et de la communication pour proposer des solutions innovantes, adaptées et durables de production et de distribution d’une nourriture saine tout en saisissant les opportunités qu’offrent les villes africaines ».

Pour le Dr. Kakoli Ghosh, de l’Équipe de gestion de l’agriculture durable de la FAO, « les petites villes se développent rapidement. Il est très important de veiller à ce que les jeunes agriculteurs s’engagent dans des pratiques agricoles durables afin de garantir l’accès à des aliments sains et nutritifs et de créer des partenariats efficaces et inclusifs entre les zones rurales et urbaines», a t-il dans le communiqué.

L’atelier est organisé conjointement par Rikolto et Young Professional for Agricultural Development (Ypard), un mouvement international de jeunes professionnels en agriculture, et il est soutenu par la Fao (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture)…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here