De la source jaillit la bénédiction et elle est répandue sur ceux où celles qui sont sensés la recevoir.

Par contre, la bénédiction est un bien que l’on reçoit, un être que l’on côtoie. Lorsque nous sommes une source de bénédiction, nous devons apprendre à avoir le discernement pour ne pas retenir un message destiné aux nations. Nous ne nous appartenons plus, quand nous sommes porteurs d’une bénédiction pour les autres. Avec toute ma considération et ma gratitude.

Fatim Ndiaye
Rédactrice en chef