Exclu- Amiens: Iron Gomis veut rejoindre la tanière: « Je reste ouvert à l’équipe nationale du Sénégal… »

0
220

D’origine sénégalaise et guinéenne, Iron Gomis est né en France, précisément à Marseille. Âgé de 20 ans, il vient de débuter sa première saison professionnelle avec Amiens SC. Formé au club, le milieu de terrain peut prétendre à une place de titulaire au sein du club pour le long terme.

Dans cet entretien, le coéquipier d’Amadou Ciss et Moussa Konaté revient sur son parcours. Iron Gomis nous confie qu’il reste ouvert à l’équipe nationale du Sénégal concernant sa sélection. Pas encore de contact avec la FSF mais il reste à l’écoute.

Présentez vous à nos internautes… 

Je m’appelle Iron Gomis, j’ai 20 ans, d’origine française, sénégalaise et guinéenne. Je suis actuellement à Amiens FC où j’ai été formé. Et là c’est ma première année en tant que professionnel. Je suis né à Marseille, mon premier club était Saint Antoine.

Peux tu revenir sur ton parcours et comment tu as fait pour atterrir à Amiens…

Je jouais à Saint Antoine, dans un club à Marseille. A mes 13 ans, je suis allé à Rouen pour évoluer deux ans au FC Rouen. On a joué un match contre Amiens FC et le coach m’a fait venir en test et depuis mes 15 ans je suis à Amiens et j’ai été formé là-bas. L’année dernière j’ai signé son premier contrat professionnel et j’ai tout de suite été prêté à Dunkerque en national 1, on est monté en Ligue 2 et après je suis revenu à Amiens.

Quels sont tes objectifs avec Amiens cette saison ? 

Déjà je veux m’imposer dans l’équipe comme c’est ma première année en milieu professionnel. Je me sens bien, je n’ai pas de complexe et j’espère que cela va durer.

Tu es d’origine sénégalaise et guinéenne, qu’est ce qui te lie avec le Sénégal ? 

En fait mes grands parents viennent de la Guinée, nous sommes des manjaques et ils sont venus un peu plus tard au Sénégal. Ma mère est française, mais mes grands parents du côté de mon père viennent de la Guinée et du Sénégal. Mon papa est sénégalais et guinéen.

Es-tu une fois venu au Sénégal ? 

Non pas encore. C’était prévu mais finalement annulé, mais je pense que dans pas longtemps. C’est prévu en tout cas de venir au Sénégal et découvrir mon pays d’origine.

Et comment tu trouves l’équipe nationale ? 

Je la trouve comme la meilleure équipe d’Afrique avec des grands joueurs, des grands noms, qui évoluent dans de grands clubs. Je pense que c’est une très bonne équipe.

Iron GOMIS of Amiens and Morgan GUILAVOGUI of Paris fc during the Ligue 2 match between Amiens and Paris FC on September 12, 2020 in Amiens, France. (Photo by Anthony Dibon/Icon Sport via Getty Images)

Tu n’as pas encore pris de décision par rapport à ta sélection nationale, avec quel pays voudrais-tu jouer ? 

Je n’ai pas encore eu de contact avec la fédération sénégalaise de football, mais je reste ouvert, je reste à l’écoute. C’est mon pays d’origine donc je reste à l’écoute. C’est encore tôt parce qu’il n’y a pas encore eu de contact, mais je reste ouvert à la FSF.

Qu’est ce que tu penses de la nouvelle règlementation de la FIFA concernant les binationaux ? 

Cela pas être intéressant pour certaines personnes mais cela dépend de tout un chacun. Mais si on la possibilité de choisir entre deux pays, mieux vaut prendre sa décision tout de suite et se concentrer sur sa propre sélection. Moi en tout cas mon objectif est d’aller plus loin possible dans ma carrière, je ne me fixe pas des limites.