Monsieur le Vice-président,
Mesdames, Messieurs les membres du bureau,
Mesdames les Conseillères et Messieurs les Conseillers, Monsieur le Secrétaire général,
Mesdames, Messieurs les Directeurs,
Mesdames, Messieurs les membres du Cabinet,
Mesdames, Messieurs les membres de l’Administration du CESE, Mesdames, Messieurs,
En ce jour Saint de vendredi du mois béni de Ramadan, je voudrais rendre grâce à Dieu de nous avoir gratifié de cet après-midi de communion pour souhaiter tout d’abord que le tout-Puissant accepte nos dévotions et prières et nous couve de sa bénédiction infinie. RAMADAN MOUBARAK.
Mais ce vendredi est aussi un moment de communion pour nous acquitter d’un devoir républicain de courtoisie envers des frères et des sœurs, compagnons de six (06) années durant sans discontinuer, liés pour un destin commun, celui d’être au service de la République.
Une concordance heureuse qui suscite à la fois, émotion et plaisir partagés, en m’adressant à vous, à l’occasion de cette cérémonie d’au revoir, en lieu et place de la passation de service formelle à laquelle les Institutions ne se sont
pas assujetties conformément au décret 78-031 du 09 janvier 1978.
Monsieur le Premier Vice-président,
Les mots, empreints de générosité, que vous avez tenus à mon endroit, au nom de tous, me vont droit au cœur. Merci du fond du cœur.
Mesdames, Messieurs les Conseillers,
Permettez-moi de rappeler qu’en 2013, le Président de la République en me nommant Président du Conseil Economique, Social et Environnemental, m’a fait l’honneur de me permettre, avec vous, de traduire en actes concrets sa vision pour un Sénégal émergent, respectueux de la diversité et de l’équité sociale.

Convaincu de la mission de haute portée que doit jouer cette Institution qui a vocation à représenter, dans sa forme et dans sa composition, les forces vives de la Nation, le Chef de l’Etat avait choisi des femmes et des hommes valeureux, à l’expertise avérée dans leurs domaines de compétences, en vue de participer de façon positive à la réflexion sur l’évaluation et l’élaboration des politiques publiques.
Par la même occasion, Il décidait du renouvellement du cahier de charges de cette Assemblée consultative, en y associant la dimension environnementale et en créant les conditions d’un renforcement de la démocratie participative et du dialogue social socioprofessionnel, pré-requis, susceptibles d’assurer un mieux être durable aux populations sénégalaises.
Forts de cette confiance et animés d’un grand patriotisme, vous vous êtes montrés, Chères Conseillères et Chers Conseillers, vaillants membres de l’Administration, à la hauteur de votre mission, notre mission.
Vous avez eu à cœur d’élever le niveau, en mettant en avant l’intérêt général et en plaçant au centre du débat national des sujets stratégiques, objets de nos avis et recommandations, car intimement liés au développement économique et social de notre pays ainsi qu’à l’amélioration du cadre de vie de nos concitoyens.
Par cet engagement commun à marquer d’une empreinte indélébile notre passage au CESE, cette Institution est devenue admirablement plus dynamique, plus ambitieuse, mieux comprise et plus proche de nos concitoyens.
En témoigne le succès des « journées portes ouvertes », organisées en 2015 et en 2017.
En témoigne tout l’intérêt et la curiosité que suscite cette vieille mais imposante bâtisse aux colonnes qui pèsent et se dressent en sentinelle d’une société qui se veut juste et équitable, pour une démocratie qui ne souffre d’aucune faiblesse.
Oui, sur des dossiers qui secouent l’actualité politique et économique de notre pays, et décisifs pour le renforcement de la cohésion sociale, le Conseil, fidèle à ses principes régaliens de neutralité, d’objectivité et d’impartialité, avec l’expertise de ses membres, a pleinement joué son rôle de veille et d’alerte, en émettant sur trois (03) saisines présidentielles, des avis,

notamment sur « les procédures du Code des marchés publics », « le Projet de politique foncière » proposée par la Commission nationale de Réforme foncière et sur « les Enjeux et opportunités d’une gestion durable des ressources naturelles, en particulier le gaz et le pétrole ».
S’y ajoute qu’en termes de production, les résultats sont éloquents. C’est ainsi qu’en six (06) années, le CESE a tenu vingt (20) sessions ordinaires et extraordinaires qui nous ont permis de mener à terme, le processus de quarante (40) études sanctionnées par autant d’Avis publiés dans quatorze (14) rapports de sessions, six (06) rapports annuels et un (01) rapport général de mandature. A titre d’exemple, en 2014 nos Avis ont été mis en œuvre à 75%, en 2015 à 87% et en 2016 à 77%.
Vingt-sept (27) des quarante (40) Avis soient 69% ont été pris en charge à des niveaux divers par les destinataires. Mais ce bilan n’aurait pas été aussi élogieux sans une cohésion de toutes les équipes et des experts, internes comme externes.
Si le Conseil est aujourd’hui tant plébiscité, c’est parce que nous avons installé une administration forte à travers un organigramme adéquat, animé par des hommes et des femmes de haut niveau, pour une production qui répond aux normes scientifiques de recherche et de prospective.
La mise en place de cinq (05) Directions : Direction de la Planification et des Etudes, Direction de la Coopération et du Partenariat, Direction de l’Information et de la Communication, Direction Administrative et Financière, Direction du Protocole ainsi que de l’Observatoire et du pool d’experts externes et internes à pied d’œuvre à mes côtés, constitue, entre autres mesures, la clé de la réussite de notre mission. Soyez en remerciés.
Mesdames, Messieurs les Conseillers,
Quelle fierté partagée, lors de la cérémonie de remise de notre rapport de fin de mandature, d’avoir eu l’expression publique de la satisfaction de Monsieur le Président de la République, qui a jugé que le CESE était dans le temps de l’action.
Oui, il faut le dire, le travail de qualité que nous avons abattu à travers nos recommandations, sur d’autres sujets majeurs qui nous interpellent, prouve, s’il en est encore besoin, une probité intellectuelle certaine ainsi que des qualités humaines et professionnelles avérées ; l’objectif de tous ici, réunis

dans cette mission collective républicaine étant de servir au mieux notre cher Sénégal, sans jamais rechigner.
Sur le plan de la coopération internationale, nous avons contribué par notre engagement, par des initiatives personnelles et des idées novatrices, à renforcer le leadership du CESE au sein des autres instances régionales et internationales ; en témoignent les résultats probants issus de la mandature 2013-2017 à la tête de l’UCESA (Union des Conseils Economiques et Sociaux d’Afrique), magnifiés amplement par nos collègues et amis partenaires, qui nous ont fait l’honneur de nous élire le 10 octobre 2017 à Bamako, Présidente d’honneur de l’Union.
La Coopération Chinoise quant à elle, s’est soldée par l’installation d’un système de traduction simultanée que vous aurez le plaisir de découvrir dans deux (2) salles de réunions équipées ainsi que l’auditorium.
Mesdames les Conseillères et Messieurs les Conseillers,
Chers membres de la Conférence des Présidents,
J’ai voulu faire ce rappel non exhaustif des temps forts de notre collaboration, animée d’un esprit de solidarité fraternelle, de confiance mutuelle, d’amabilité et de respect réciproques, mais surtout de conscience professionnelle, autant d’atouts qui nous ont permis de travailler, pendant ces six (6)années de compagnonnage, dans la cohésion et l’efficacité.
Monsieur le Premier Vice-président, Chers amis,
Au moment où je quitte mes fonctions de Président du Conseil Economique, Social et Environnemental,
je voudrais vous réitérer mes vifs remerciements et vous renouveler ma reconnaissance pour toutes ces qualités que vous n’avez cessé de développer en mon endroit et entre vous, en souhaitant très sincèrement que ce même engouement vous motive dans la poursuite de votre mission au service de la République et du Peuple Sénégalais.
A mes amis, frères et sœurs de la Conférence des Présidents, je demande à Baïdy et à Moustapha, d’être mes interprètes pour porter à tous le message de ma sincère reconnaissance.
M’adressant à l’administration, je voudrais également remercier le Secrétaire général, Monsieur Ibrahima THIOYE, pour sa collaboration et son

dévouement. Je confonds dans ces remerciements tout le personnel administratif.
Ensemble, vous avez permis la parfaite organisation des commissions, séances plénières et autres activités, la remise à date échue et de façon régulière, il faut le noter, des avis et rapports qui constituent le cœur même de notre mission.
Je vous réitère ma profonde gratitude pour votre engagement à mener à bien toutes les responsabilités qui vous sont confiées, avec le souci du travail bien fait, pour les résultats enregistrés avec succès durant la période 2013-2019.
Je salue le mérite de chacun d’entre vous pour votre apport déterminant et votre sens élevé du devoir.
Je voudrais enfin remercier les membres du Cabinet pour leur accompagnement et la qualité de leurs services, chacun dans les missions qui sont les siennes.
Chers collaborateurs,
Je vous exprime ma satisfaction pour votre sérieux et votre loyauté en vous adressant mes félicitations. J’ai l’assurance que vous servirez avec le même dévouement partout où le devoir vous appellera.
Merci à tous pour les moments enrichissants et conviviaux que nous avons eu à partager, en vous renouvelant ma considération et ma profonde reconnaissance.
A notre successeur Madame Aminata TOURE, nous souhaitons une bonne continuation pour maintenir haut le flambeau déjà allumé.
En cette veille de KORITE, je vous souhaite le meilleur et vous donne rendez- vous sur les chemins du développement de notre pays, pour un meilleur avenir partagé.
Je vous remercie de votre aimable attention. DEWENATY.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here