Inde: des morts et de nombreux blessés lors de violentes émeutes à Bangalore

0
101

En Inde, de violentes émeutes ont secoué la ville de Bangalore, où trois personnes ont perdu la vie. Une photo insultante à l’égard de la communauté musulmane serait à l’origine des affrontements.

De notre correspondant à Banglore,  Côme Bastin

Les rues de Kaval Byrasandra sont vides, mais les carcasses de voitures et de bus brûlent encore. La police patrouille et bloque l’accès aux artères où les émeutes se sont déroulées. Dans ce quartier où hindous et musulmans cohabitent, tout est parti mardi soir d’une photo postée par un proche d’un député.

« Un membre de sa famille a publié une photo insultant le prophète Mohamed. Alors des musulmans se sont rassemblés pour manifester leur colère devant chez lui. Cela a dégénéré et ils ont brûlé sa maison. Ensuite, ils sont allés incendier le poste de police. Les rues n’étaient plus sûres donc je suis rentré chez moi », témoigne un habitant.

145 arrestations 

Après un déploiement policier massif, la révolte a été contenue vers 1 heure du matin, au prix de violents affrontements. Soixante policiers ont été blessés et 3 manifestants ont trouvé la mort, selon les autorités. De nombreux véhicules ont aussi été incendiés.

Au moins 145 personnes ont été arrêtées, y compris l’auteur de la publication. Le parti local Janata Dal, associé au BJP au pouvoir, parle de « conspiration planifiée », mais le flou règne encore sur les circonstances exactes de cet embrasement.

Le confinement avait mis fin à la plupart des rassemblements depuis mars. Aujourd’hui, le #bangaloreriots (émeutes de Bangalore) fait la Une en Inde. Les rassemblements de plus de 4 personnes sont interdits dans toute la ville.