Indépendance du Bénin: un 60e anniversaire restreint par le Covid

0
68

Le Bénin célèbre, ce samedi 1er août, ses 60 ans d’indépendance. Dans le contexte de pandémie due au Covid-19, il n’y a pas eu de défilé, juste une cérémonie de dépôt de gerbes et une autre, plus solennelle, de prise d’armes à la présidence de la République.

C’est une célébration en mode confiné, avec une très courte cérémonie de prise d’armes, qui a eu lieu au palais présidentiel.

À pied, le président Patrice Talon a passé les troupes en revue et salué le drapeau national. Il n’a serré aucune main. Au bout de cinq minutes, c’était terminé.

Pour Joseph Gnonlonfoun, médiateur de la République, c’était la meilleure option car il ne fallait prendre aucun risque avec le Covid-19: «  Il ne sert à rien de fêter avec grandiloquence et quelques jours après, on a des malades sur les bras. La fête ne serait pas belle, à ce moment-là ».

Les Béninois ont ainsi été privés de défilé. Lorqu’ils font le bilan des 60 ans, ils ont encore des attentes fortes, comme si rien n’avait été fait.

« Un peu plus d’écoute. Nous ferons ce qu’il faut pour avoir une gestion participative, plus inclusive. Nous n’avons jamais prétendu que notre bilan était un bilan parfait, mais nous sommes dans la bonne direction », a réagi Aurélien Agbenonci, ministre des Affaires étrangères.

En dehors des présidents d’institutions et des ministres, il n’y a eu aucun invité. Les anciens présidents Soglo et Boni Yayi à qui Talon a rendu hommage, n’étaient pas présents.