Consciente des risques du surdosage de certains médicaments en vente libre, l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de santé a demandé aux laboratoires pharmaceutiques en France, d’ajouter un message d’alerte sur les boîtes des médicaments contenant du paracétamol. Relayé par nos confrères du journal « Le Monde », le but de ce message est de sensibiliser les patients sur les risques de toxicité du foie en cas de surdosage ! Explications.

En France, l’Agence de sécurité du médicament, ANSM a pour objectif d’évaluer des médicaments et les produits de santé, sur le marché, pour ensuite prendre les décisions nécessaires afin d’assurer et renforcer la sécurité sanitaire des français. Elle regroupe une équipe de scientifiques qui surveillent en permanence les effets secondaires des médicaments potentiellement dangereux.

Le surdosage du paracétamol est un problème de fond !
Le paracétamol est un composant d’un bon nombre de médicaments courants, les plus connus étant Doliprane ou encore Efferalgan. Ce sont des médicaments en vente libre et qui remplissent les pharmacies familiales des ménages, ils calment les douleurs et baissent la fièvre chez les enfants et les adultes. Mais peu de gens savent que ces médicaments ont également des effets secondaires et qu’ils sont dangereux en cas de surdosage !

En France, les fabricants d’antidouleurs notamment Doliprane et Dalfagan / Efferalgan vendent près de 14 boîtes par seconde ou 422 millions de boîtes par an. Un chiffre énorme qui suscite l’intérêt des autorités sanitaires françaises !

Dans son communiqué du 9 juillet 2019, l’agence française atteste, qu’utilisé à bon escient, le paracétamol est un médicament sûr et efficace, mais le problème se pose surtout en cas de surdosage. Dans ce cas, ses effets secondaires peuvent être hépatiques, cardiovasculaires, gastro-intestinales, hématologiques ou dermatologiques. On entend par surdosage, dépasser la dose permise et prescrite et la durée du traitement recommandée, la prise d’une grande quantité de comprimés en une fois, l’accumulation de plusieurs médicaments avec la même molécule ‘’paracétamol’’ ou bien ne pas espacer les prises par le temps indiqué sur la notice.

La décision de l’ANSM se base sur plusieurs études et recherches ayant montré qu’un surdosage du paracétamol peut avoir des effets négatifs sur la santé notamment le foie. Une récente revue systématique de la littérature d’études d’observation a révélé un degré considérable de toxicité associé à l’utilisation de paracétamol dans la population adulte en général en particulier à la limite supérieure des doses standards.

Dominique Martin, directeur général de l’ANSM indique que le paracétamol est largement consommé en France, certes ses effets secondaires sont rares mais extrêmement graves.

Mentions obligatoires sur les boites de médicaments contenant du paracétamol

Les produits contenant uniquement du paracétamol devront porter ces deux avertissements avec la couleur rouge : « Surdosage = Danger » et « Prendre plus que la dose recommandée peut endommager votre foie ».

L’agence a recommandé aux laboratoires d’indiquer sur le nouvel emballage la dose unique maximale admissible, l’ingestion maximale par période de 24 heures, le délai minimal entre deux administrations du produit et un avertissement pour éviter de prendre simultanément d’autres produits contenant du paracétamol.

Les industries pharmaceutiques doivent disposer d’un délai de neuf mois pour modifier l’emballage pour qu’ils puissent se conformer aux nouvelles règles de l’ANSM.

Mais ne vous inquiétez pas, un ou deux comprimés de paracétamol pris occasionnellement pour calmer la migraine ou baisser la fièvre, n’est pas dangereux. En fait, l’Organisation mondiale de la santé le recommande toujours comme première ligne de défense contre divers types de douleur. Un conseil à retenir est de ne pas se précipiter pour avaler des analgésiques, sans prendre en compte ses effets secondaires. Si vous en prenez et que la douleur ne disparaît pas, il serait préférable de consulter votre médecin !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here