LDC : le PSG repart à la conquête de l’Europe face à l’Atalanta Bergame

0
113

Le PSG a tout gagné en France, mais c’est à Lisbonne, face à l’Atalanta Bergame, le jour de ses 50 ans, que sa saison commence vraiment. 

Cette fois-ci, le PSG y est. Après de longs mois d’attente forcée, le club de la capitale va enfin disputer son quart de finale de la Ligue des Champions face à l’équipe surprise de la compétition, l’Atalanta Bergame. Le tout sur un match unique, à Lisbonne, où se dispute le Final 8. Pas le droit à l’erreur donc et comme malheureusement trop souvent pour le PSG, il faudra y parvenir sans plusieurs joueurs clés. On pense bien sûr à Kylian Mbappé, qui pourra prétendre à une entrée en deuxième période selon les propres mots de Thomas Tuchel en conférence de presse, à Marco Verratti, forfait pour la rencontre, et à Angel Di Maria, suspendu.

Cela pousse forcément l’entraîneur allemand à modifier ses plans. Selon nos informations, le dernier schéma travaillé par l’entraîneur allemand est un 4-3-1-2. Le but ? En l’absence programmée de Mbappé et Di Maria, replacer Neymar au cœur du jeu. Le Brésilien pourrait donc être laissé plus libre, avec deux attaquants devant lui, que seraient Mauro Icardi et Pablo Sarabia. Pour compenser cette présence plus axiale, Tuchel devrait trancher en faveur d’Idrissa Gueye et Ander Herrera. Deux joueurs qui couvrent beaucoup de terrain et qui devront savoir coulisser pour aider les latéraux.

Des soucis aussi pour Gasperini
En sentinelle, Marquinhos devrait être préféré à Leandro Paredes. En défense, devant Keylor Navas, on retrouvera Juan Bernat à gauche, la paire Thiago Silva-Presnel Kimpembe dans l’axe, et Thilo Kehrer à droite. Touché à l’oreille contre Lyon, le défenseur devra toutefois limiter les chocs pour tenir le coup. Côté Atalanta, Gian Piero Gasperini doit composer sans son attaquant Josip Ilicic, ni son gardien Pierluigui Gollini. Au but, c’est Marco Sportiello qui prendra la relève. Pas de surprise en défense, où la ligne de trois comptera Rafael Toloi, Mattia Caldara et Berat Djimsiti.

Pas de surprise non plus pour le duo de récupérateurs habituel, avec Remo Freuler et Marten De Roon. Les pistons, si important dans le 3-4—2-1 de Gasperini, seront Hans Hateboer et Robin Gosens, deux hommes à l’endurance impressionnante. C’est ensuite que les options se multiplient pour l’entraîneur italien. Papu Gomez va bien sûr démarrer et Duvan Zapata devrait être aligné en pointe. Mais ensuite, cela se joue entre Mario Pasalic, Luis Muriel et Ruslan Malinovskyi. C’est le premier nommé qui pourrait démarrer selon la presse italienne. Place au jeu !