A cause de la recrudescence des meurtres depuis un certain temps, au Sénégal, le débat sur la peine de mort refait surface. Ils sont nombreux à intervenir dans les médias pour qu’on la rétablisse parce que, selon eux, ce serait le seul moyen de faire reculer l’insécurité qui règne dans le pays. Le Gouvernement, qui a tenu un Conseil de sécurité, ce lundi, est sorti de sa réserve, en marge d’un atelier de partage et d’analyse du cadre multi-acteurs du suivi budgétaire.

La peine de mort, abolie à la faveur du vote d’une loi par le Parlement le 10 décembre 2004, n’a plus été appliquée au Sénégal depuis 1967.

« Le Sénégal ne peut pas rétablir la peine de mort« , a fait savoir Mamadou Saliou Sow, secrétaire d’Etat, chargé de la Promotion des droits humains et de la Bonne gouvernance qui n’a pas manqué d’observer une minute de silence en mémoire de Bineta Camara et des deux filles qui ont trouvé la mort dans l’effondrement d’un bâtiment à Yeumbeul… Il estime que  » le Sénégal ne peut pas rétablir la peine de mort, mais l’Etat fera son travail d’identification de personnes coupables de crimes jugées atroces pour les traduire en justice…  » .

 » Nous sommes tous des humains, je comprends l’amertume des familles des victimes. Mais nous allons privilégier la prévention (…) Nous allons organiser des rencontres, des séminaires pour faire davantage la promotion des droits humains… », promet-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here