Le député Cheikh Abdou Bara Dolly Mbacké répond par l’affirmative. Pour preuve, note-t-il, la décision de Macky Sall de rationaliser les dépenses de l’État. Ce qui n’est pas sans conséquence sur la paie des parlementaires.

« Les députés n’ont pas encore perçu leurs salaires. Une première dans les annales du Parlement », s’alarme-t-il dans les colonnes du quotidien Source A.

Le chef religieux de son état et membre du parti Gis-Gis rembobine : « Nous percevions nos salaires, au plus tard, le 28 du mois. C’est la première que nous sommes restés jusqu’au 5 du mois sans rien percevoir. »

Idem pour les chargés de mission du Palais et de la défunte Primature. Selon Les Échos, ces derniers n’ont pas perçu leurs salaires du mois d’août. Livrés à eux-mêmes et ne sachant à quel saint se vouer, ils menacent de se faire entendre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here