Un jeune homme a vu son instituteur lors d’un mariage.
Il est allé le saluer avec tout le respect et l’admiration.
Il lui dit : « Vous souvenez-vous de moi, Maître? »
Le professeur a dit : « Non, présente-toi. »

L’étudiant a déclaré : « J’étais votre élève en 3e année, c’est moi qui ai volé la montre d’un enfant dans la classe. Je vous le rappellerai mais je suis sûr que vous vous souvenez de l’histoire. »

L’un des garçons de ma classe avait une belle montre, alors j’ai décidé de la voler.

Il est venu vers vous en criant que quelqu’un lui avait volé sa montre.

Vous nous avez demandé de rester debout afin de fouiller nos poches.

J’ai réalisé que mon action serait exposée devant les étudiants et les enseignants. Je serai appelé un voleur, un menteur et mon caractère sera brisé à jamais.

Vous nous avez demandé de faire face au mur et de fermer les yeux complètement. Vous avez fouillé de poche en poche et lorsque vous avez atteint ma poche, vous avez sorti la montre de ma poche et vous avez continué jusqu’au dernier élève.

Une fois que vous avez terminé, vous nous avez demandé d’ouvrir nos yeux et de nous asseoir sur nos chaises. J’avais peur que vous m’exposiez devant la classe.

Vous avez montré la montre à la classe et l’avez rendue au garçon, et vous n’avez jamais mentionné le nom de celui qui avait volé la montre. Vous ne m’avez jamais dit un mot et vous n’avez jamais parlé de l’histoire à qui que ce soit.

Tout au long de ma vie à l’école, ni les professeurs ni les étudiants n’ont parlé de mon vol de montre.
Je me suis dit que vous avez sauvé ma dignité ce jour-là.

Vous souvenez-vous de moi ?
Comment pouvez-vous ne pas vous souvenir de moi, Maître ?

J’étais votre élève et je suis sûr que vous vous souvenez de l’histoire ; que j’ai volé la montre et que vous ne vouliez pas m’embarrasser. Cette histoire est inoubliable.

Le professeur a déclaré : « Je ne me souviens pas qui a volé la montre ce jour-là, car je vous ai fouillé dans les poches alors que mes yeux étaient fermés. »

Sagesse…
L’éducation a besoin de sagesse.
Nous devrions pouvoir être de tels enseignants, de tels parents, de tels amis, de tels collaborateurs, de tels dirigeants et pouvoir être ainsi pour des personnes dans de telles circonstances.

Nous devrions toujours calculer les conséquences de nos actions.

Passez un agréable dimanche.

Dieu qui sonde les cœurs nous pardonne et nous garde.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here