Les femmes du parti de l’Union pour la restauration des valeurs (URV) remettent Yakham Mbaye à sa place.

0
189

Habillées en couleur bleue et blanc, les femmes du parti de l’Union pour la restauration des valeurs, se sont réunies ce mardi 14 juillet à Mboty pomme  » Gueule tapé  » pour s’exprimer sur le différend qui oppose leur leader en l’occurrence Dr Mohamed Diallo et celui que le coordonnateur des cadres de Pastef avait surnommé le petit chien appelé « Chihuahua », on veut parler de l’actuel directeur du quotidien national Le Soleil, Yakham Mbaye.

Selon la présidente nationale des femmes de ce parti, les propos incongrus tenus par Yakham Mbaye ne les surprennent guère, connaissant le comportement crasseux du mec qui pense être aussi racé que tout le monde. Elles soutiennent que Yakham est trop fat alors qu’il est le pire ignorant qu’elles connaissent dans la vie politique. « L’ignorant n’est pas libre. Yakham n’est vraiment pas libre et c’est dommage », se désolent-elles pour son cas. Pour ces femmes, le propriétaire du journal Libération et en même temps directeur du Soleil (Trouvez l’erreur) est connu pour sa mauvaise réputation et surtout ses frasques. « Nous les femmes de l’Union pour la restauration des valeurs interpellons le chef de l’Etat, son Excellence Monsieur Macky Sall de veiller à l’intégrité de notre parti et de son président, Dr Mohamed Diallo.
Yakham Mbaye n’est ni ministre de la Justice, ni ministre de l’Intérieur, encore moins procureur ou gendarme pour mettre d’honnêtes citoyens en prison », avertissent les dames. Avant de poursuivre :  » Si le béni oui oui cherche un agneau du sacrifice, il n’a qu’à répondre à Cissé Lo ou qu’il aille voir ailleurs. Si le président de la République a décidé de le sortir de son gouvernement, il ne peut s’en prendre qu’à lui même. S’il est au courant que son limogeage est en cours, nous en sommes pour rien ». Elles ne s’arrêtent pas là puisqu’elles aillent plus loin.  » Si Yakham a obtenu des sources lui disant que son prochain patron est… Veuillez suivre mon regard pour comprendre, il n’a qu’à aller voir ailleurs. Si le soi-disant DG fait de la comédie, mieux vaut aller au théâtre. Raison pour laquelle, nous tenons à aviser, l’opposition, la société civile, les organisations internationales, la presse nationale et internationale qu’aucune intimidation ne passera », soutiennent-elles.