C’est ce mercredi que le Sénégalais Abdoulaye Néné Cissé, fils du médiateur de la République Alioune Badara Cissé, a été tué aux États-Unis d’Amérique. Mortellement poignardé à la poitrine, il a succombé à ses blessures. Le jeudi, la police de Minneapolis a très rapidement démarré l’enquête.

La police est revenue sur les lieux du crime et a entendu l’un des témoins, du nom de Lars Watkins. C’est ce dernier qui a assisté aux derniers instants de la victime, avant d’alerter la police. Tout au début, l’homme pensait qu’Abdoulaye Cissé faisait une overdose. Mais, lorsqu’il s’est approché, la scène qu’il vit était horrible.

« Quand je me suis approché de lui, j’ai constaté qu’il était ensanglanté et qu’il respirait difficilement. Son pouls était très lent. C’est à cet instant que la police est arrivée. Je l’ai assisté du mieux que j’ai pu », a-t-il indiqué. Watkins déclare que la victime portait un tee-shirt, un short et des tongs. Il avait un jeu de clés dans sa main.

Pour l’instant, l’enquête n’a pas beaucoup avancé. Mais, les voisins pensent que le fils du médiateur de la République essayait d’arrêter des activités criminelles.

« Notre laboratoire du crime est en train de travailler sur le dossier ainsi que d’autres officiers. Notre police est en train de faire une ronde de sûreté et du porte-à-porte pour informer les gens de la situation. Ils sont aussi en train de collecter des informations sur ce crime », a indiqué John Elder du Département de Police de Minneapolis.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here