« Frère Secrétaire Général National, j’ai pris connaissance de votre décision portant réaménagement du Secrétariat exécutif national (Sen) du PDS. Pour des raisons personnelles, je vous remercie de pourvoir à mon remplacement du poste où vous m’avez « nommé ». Restant naturellement membre du parti auquel j’ai adhéré en 1974, je vous prie de croire, Frère Secrétaire Général National, à l’assurance de mes sentiments militants. Dakar, le 10 août 2019.

El Hadji Amadou Sall ».

Telle est la quintessence de la correspondance que l’ancien ministre de la Justice, par ailleurs avocat de Karim Wade, qui n’a visiblement pas apprécié les changements apportés par Me Abdoulaye Wade dans l’organigramme du Sen du Parti démocratique sénégalais (Pds). Nommé Secrétaire national chargé des Affaires juridiques et des Relations avec les institutions, porte-parole du Secrétaire général national, Me El Hadj Amadou Sall crache dessus et demande au pape du Sopi de le remplacer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here