Le président de la République a pesté, hier, à l’occasion du lancement officiel du Programme d’appui à la modernisation de l’administration (Pama), au Centre international Abdou Diouf de Diamniadio, contre la cherté de la facture téléphonique de l’administration qu’il évalue entre 16 et 17 milliards Fcfa par an.

Mais, selon Source A, Macky Sall n’a pas tout dit. La raison ? Le journal révèle, dans sa livraison de ce mardi, que tous les ministres se retrouvent, à la fin de chaque mois, avec un crédit de 500 000 Fcfa sur leurs téléphones cellulaires, communément appelés « Lignes ».

Plus grave encore, enfonce le canard, même si le crédit n’est pas épuisé à la fin du mois, la « ligne » de ces ministres est rechargée systématiquement. Les directeurs généraux, entre autres hauts d’en-haut, n’en parlons pas…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here