Procès Lamine Diack : « Le retard n’est pas à notre niveau », Me Malick Sall

0
115

Lors de l’ouverture du procès de l’ancien président de la fédération internationale d’athlétisme (IAAF), Lamine Diack et de son Fils Massata Diack à Paris ce lundi 13 janvier, le parquet avait dénoncé la non-collaboration du Sénégal. Le ministre de la juste, Me Malick Sall a apporté une réponse à cette accusation.

L’entraide judiciaire

Me Malick Sall n’a pas laissé passer les accusation de non-collaboration lors de l’ouverture du procès Lamine Diack. « L’entraide judiciaire avait été exécutée, nous avons transmis tout le dossier par le canal de l’ambassade de France », explique le ministre sénégalais de la Justice.

Les éclairage du Garde des Sceaux

« Il y a eu un retard quelque part, mais ça n’a pas été à notre niveau. J’ai personnellement signé le courrier de transmission du dossier et cela depuis au moins 3 mois », assure Me Malick Sall.

Le procès

Pour rappel, le procès de l’ancien patron de la Fédération internationale d’athlétisme (Iaaf), Lamine Diack, de son fils, Papa Massata et de quatre autres acteurs, a été renvoyé au mois de juin prochain.