Invité de Rfm matin ce mardi 11 juin 2019, Jacques Habib Sy qui a réagi sur le scandale auquel serait mêlé Aliou Sall, il estime que seul le Président Macky Sall peut apporter des précisions à la populations sénégalaise, le rapport de l’Ige et la plainte du ministre de la Justice auprès du Procureur près de la Cour d’Appel de Dakar.

Le Consultant international reste catégorique sur la question. La lanterne des Sénégalais doit être éclairée. Et le seul à pouvoir le faire, dans cet environnement institutionnel, c’est bien le Président Sall.

« A travers les réseaux sociaux, tout le monde a vu le rapport de l’Ige qui circule… Ceux qui l’ont signé, on peut voir leur noms sous le rapport. C’est déjà un élément qui confirme l’existence de ce rapport…« , répondra-t-il à ceux qui disent que ce rapport est faux. Pour lui, « c‘est étonnant » que, depuis que le rapport est sorti, en 2012 plus précisément, que le président n’ait pas connaissance de ce rapport. Car, dans un communiqué, le ministre de la Justice faisait savoir que ce rapport de l’Ige « n’a pas été transmis à Monsieur le président de la République« .

Étonnant et « extrêmement long« , « extraordinairement long » pour une procédure au niveau de l’Inspection générale d’Etat (Ige). Et l’Ige, fait savoir l’ancien journaliste, agit sous lettre de mission. Les inspecteurs ne peuvent réagir sans en recevoir l’ordre d’en haut.

« J’ai vu des gens proches du président Macky Sall dire que ce reportage a été téléguidé. La façon dont il a été diligenté, ils ont remarqué beaucoup de fautes professionnelles« , dit-il, précisant n’être pas d’accord de ces allégations, en tant qu’ancien professeur en Journalisme et communication au Sénégal et aux Etats Unis. « Je sais très bien ce qu’est le journalisme pour l’avoir enseigné et pratiqué…« , fait-il savoir.

« Ce que je peux dire, c’est qu’elle (Mayeni Jones, Ndlr) a instruit ce dossier là à charge et à décharge. Elle a bien donné la position de Aliou Sall et celui des différents acteurs dans ce dossier. Mais aussi les risques encourus par le Sénégal, si on laisse la chose impunie… Je pense qu’elle a fait un rapport impeccable…« , raison pour laquelle, selon M. Jaques Habib Sy, ce documentaire a fait autant de bruit, car « elle a touché une corde très sensible… »

Et concernant cette saisine du Procureur général près de la Cour d’Appel de Dakar et la plainte de Aliou Sall, M. Sy pose une seule condition : que les choses soient « menées par des hommes de l’art intègre. Que les choses soient diligentées dans les règles de l’art, qu’on évite tout ce qui divise, tel qu’il a été le cas lors des élections…«

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here