Le projet de loi portant suppression du poste de Premier ministre sera examiné aujourd’hui à l’Assemblée nationale par les députés en vue de son vote.

Mais, l’État semble prendre les devants par des mesures sécuritaires draconiennes.

Les forces de défense et de sécurité, sur le qui-vive, ont quadrillé la Place Soweto.

Le centre-ville est en état de siège et les hommes en uniforme ont pris possession des points névralgiques de la capitale.

Toutefois, indique le journal, les manifestants ne lâcheront pas du lest. Ils ont prévu d’installer une guérilla urbaine pour maintenir la pression sur les députés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here