Frank Timis n’a pas déféré à la convocation du doyen des Juges. C’est son collaborateur, David Leckie, qui a fait face au magistrat. Au sortir de l’audition, ce dernier a confié que « son face à face avec le doyen des juges s’est très bien passé ».

Une déclaration faite à l’issue de deux heures d’audition. Les questions ont tourné autour du scandale né de l’affaire dite Petro Tim. « Timis Corporation n’a commis aucun acte répréhensible », martèle Leckie.

Il faut préciser que ce dernier a été interrogé en tant que témoin, représentant de Frank Timis, cité dans le scandale « à 10 milliards de dollars ».