Trafic de bois entre la Gambie et le Sénégal: «Les autorités concernées doivent être traduites devant la justice» (Moustapha Diakhaté)

0
132

 

Moustapha Diakhaté, qui réagissait suite aux révélations de l’enquête de la Bbc sur un trafic de 300 mille tonnes de bois du Sénégal vers la Chine, s’est demandé «comment un État prétendument aussi organisé que le Sénégal peut-il ignorer le saccage de ses forêts avec la complicité d’un pays voisin ?».

A ce titre, il écrit sur sa page Facebook que «les autorités administratives et forestières des zones impactées doivent être relevées de leurs fonctions et traduites devant les tribunaux pour complicité de pillage du patrimoine forestier du Sénégal».

Car, d’après l’ancien ministre-conseiller de Macky Sall, «ce n’est pas la Gambie qui a fauté. C’est l’Etat du Sénégal qui a failli».

Aussi, a-t-il regretté dans la foulée, «la réaction du ministre sénégalais de l’Environnement et les mesures annoncées à la suite de révélations de la Bbc sur le trafic de bois entre la Gambie et le Sénégal, sont en soi un scandale».