La coordination du Syndicat autonome des enseignants du Sénégal de l’Université Alioune Diop de Bambey (Saes/Uadb) a exprimé son opposition totale à l’idée de porter à 15 000 places la capacité d’accueil de cette université, sans mettre en place, au préalable, de meilleures conditions d’études et de travail. Selon Libération, qui cite Mouhamadou Ngom, le syndicat « met en garde le ministre de l’Enseignement supérieur par rapport à son projet d’augmenter l’effectif des étudiants jusqu’à quinze mille (15000) ».

Le coordonnateur de la section Saes de l’Uadb s’exprimait, hier, au cours d’un point de presse consécutif à la visite, le mardi 3 mars 2020, du ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Cheikh Oumar Anne, à l’UABD. Selon Mouhamadou Ngom, les étudiants vivent dans la promiscuité, et la ville de Bambey est confrontée à un déficit de logements. Pour rappel, l’Université de Bambey accueille aujourd’hui, avec l’arrivée de 3 000 nouveaux bacheliers orientés cette année, entre 7 000 à 8 000 étudiants.