Le Directeur du patrimoine de l’Université de Thiès qualifie son limogeage, l’acte d’illégal, qui selon lui vient couronner la persécution dont il fait l’objet.

En effet, Aboubacry Sokomo a reçu, vendredi dernier, l’acte de son licenciement de la part du Recteur sans avoir été saisi au préalable, comme il est de coutume, d’une demande d’explication. Et la goutte d’eau qui a fait déborder le vase est la sollicitation de l’Auditorium pour accueillir la cérémonie de distribution de kits scolaires initiée par le mouvement « And Suxxali Senegaal » de l’ingénieur géomètre Habib Niang.

Selon L’As et Le Témoin, Sokomo indique que lorsqu’il s’en est ouvert au Recteur, elle n’a pas donné un avis favorable. Une réponse que le directeur du patrimoine n’a pas appréciée. Le Recteur lui a d’abord remonté les bretelles avant de mettre fin à ses fonctions de Directeur du patrimoine, de l’environnement et de la sécurité de l’Université de Thiès. Sa passation de service entre lui et son remplaçant est prévue jeudi prochain. Mais, le syndicat du personnel compte se prononcer sur l’affaire, aujourd’hui, à l’occasion d’une conférence de presse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here