Voyage à la recherche de moutons…

A en croire, Ousseynou Sakho, secrétaire général du ministère de l’élevage, des voyages ont  été effectués cette année  dans la sous région, pour demander aux éleveurs de convoyer leurs moutons au Sénégal.

« Nous avons un mode opératoire qui a été suivi cette année encore. Le ministre de l’Elevage a fait tout ce qu’on faisait les années précédentes. Il s’est rendu en Mauritanie et au Mali pour demander aux éleveurs de ces pays de convoyer des moutons au Sénégal », a-t-il déclaré sur la RFM.

Les raisons du défit…

Poursuivant, il confirme toutefois le manque de béliers constaté par les Sénégalais pour cette fête de Tabaski. Et explique cette situation par une volonté des éleveurs d’amener moins à cause des expériences des années récentes.

« Le problème c’est qu’il y a eu un très grand nombre de moutons invendus ces trois dernières années. En 2018, il y a eu 153 203 invendus et 157 212 l’année d’avant. Nous avions toutes les peines du monde pour les convoyer pour le retour. Cette année, les éleveurs ont simplement décidé d’amener moins de moutons et cela, on n’y peut pas grand-chose « .

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here