A l’occasion de la célébration de la journée mondiale des personnes vivant avec un handicap, Yatma Fall, le Président de la Fédération sénégalaise des associations de personnes handicapées (Fsaph) était l’invité de la Rfm matin. Il a fait le point sur la situation des handicapés au Sénégal.

« D’après l’Oms, 15% de la population soit près de 3 millions de Sénégalais vivent avec un handicap. Et l’organisation avait également prédit que si on veut émerger, il faudrait une inclusion sociale des handicapés et un aménagement du cadre de vie pour l’adaptation de ces personnes. Et c’est pourquoi en 2010, on avait voté la loi d’orientation sociale. Même si le président avait fait des efforts, il y a beaucoup de manquements », a soutenu Yatma Fall.

Par rapport aux cartes d’égalité des chances, il explique que « beaucoup de ministères n’ont pas travaillé pour son effectivité. Et on ne sait pas pourquoi. C’est la raison pour laquelle on avait organisé un conseil Présidentiel pour le handicap pour évaluer tous les manquements afin de voir ce qui bloque au niveau des ministères à leurs niveaux ».

Pour ce qui est de l’école des élèves non-voyants de Thiès (Inefja), il soutient que la capacité d’accueil est très petite. Mais aussi, il n’y a pas de suivi et de possibilité de poursuite des études après le bac. Pour le centre verbo tonale, il indique qu’il y a plus de possibilités de poursuivre les études après le CM2.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here