12 cas de Covid : La « malédiction » des Comoriens adversaires des Camerounais

0
590

Douze joueurs et membres de l’encadrement des Comores ont été testés positifs au Covid-19, dont les deux seuls gardiens disponibles de la sélection qui doit disputer lundi les huitièmes de finale de la Coupe d’Afrique des Nations contre l’hôte camerounais, a annoncé samedi la fédération.

« Les +Cœlacanthes+ touchés par le Covid avec 12 cas positifs, parmi eux, le coach Amir Abdou, nos deux seuls gardiens: Moyadh Ousseini et Ali Ahamada », a twitté la fédération à deux jours d’une rencontre historique pour l’archipel, qualifié pour les huitièmes de finale pour sa première participation à la compétition reine du football africain.

De nouveaux tests seront effectués dimanche avec l’espoir cette fois des cas seront cette fois négatifs, a-t-on appris auprès d’une porte-parole de la sélection.

« Si des cas sont devenus négatifs, ils suivront le protocole médical pour savoir s’ils peuvent rejouer », a précisé cette source.

Au sujet des 12 cas positifs, le manager général El Hadad Hamidi a également cité dans une vidéo publiée sur le compte Twitter de la Fédération les cinq joueurs de champ, les milieux Nakibou Aboubakari, Yacine Bourhane, l’attaquant Mohamed M’Changama, et les défenseurs Kassim Abdallah et Alexis Souahy.

Le troisième gardien figurant dans le groupe des Comores, Salim Ben Boina, est blessé, a précisé la fédération. Ce qui laisse l’équipe complètement dépourvue à ce poste crucial.

« On essaie de faire tout ce qui est en notre pouvoir pour trouver des solutions alternatives » mais « sans le coach, sans des joueurs majeurs et surtout sans nos deux seuls gardiens qui restaient, la situation est assez compliquée », a reconnu El Hadad Hamidi.

Sans gardien, les Cœlacanthes devraient se résoudre à aligner un joueur de champ dans les buts.

Les Comores ont arraché leur qualification à la surprise générale en battant le Ghana (3-2), géant du football africain.