1ère session ordinaire CESE – I. Seck: “Nous devons être en permanence à l’écoute des Sénégalais…”

0
188

Idrissa Seck a présidé la première session ordinaire du Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE) ce mardi 23 février 2021. Une session de l’exercice 2021 qui s’est déroulée en visioconférence. Deux thèmes ont fait l’objet de cette rencontre : “l’Emploi et l’Émigration” et “les Inondations et l’Assainissement”.

In extenso, le discours du Président Idrissa Seck:

Monsieur le Ministre chargé des Relations avec les Assemblées,
Honorables Conseillers,
Mesdames et Messieurs,

Notre institution entame, ce matin, et jusqu’au 09 avril 2021, sa première session ordinaire de l’exercice 2021.

C’est avec un réel plaisir que je vous adresse mes salutations, et vous souhaite la bienvenue à cette séance d’ouverture que nous tenons en vidéo-conférence, compte tenu des restrictions liées à la COVID-19.

En cette circonstance solennelle, je voudrais, à nouveau, m’incliner pieusement devant la mémoire des honorables conseillers Messieurs Cheikh Ngaïdo BA et Amadou TIMBO, récemment ravis à notre affection.

Puisse Dieu, dans Sa Miséricorde infinie, les accueillir dans son paradis éternel, eux comme les anciens membres de notre institution qui nous ont quitté récemment, Honorable Maître Marie Delphine NDIAYE et Honorable Monsieur Mahawo FAYE.

J’associe également à ces prières tous nos proches qui viennent d’être rappelés à leur Seigneur

Monsieur le Ministre,

Je voudrais, en mon nom personnel et au nom des membres du Conseil économique, social et environnemental (CESE), vous remercier et magnifier votre participation à cette séance. Elle témoigne de l’intérêt que vous accordez à cette assemblée.

Vous voudrez bien, en outre, être notre messager auprès du Chef de l’Etat, pour saluer à nouveau les efforts considérables consentis dans le cadre de la lutte contre la COVID-19.

Le lancement, aujourd’hui même, de la campagne de vaccination contre la COVID-19 atteste de sa détermination dans ce combat.

Je lance un appel à tous nos concitoyens, pour qu’ils y adhèrent sans réserve.

Nos réflexions et actions n’ont d’autres finalités que la prise en charge efficace des préoccupations de nos compatriotes.

Nous nous conformons ainsi aux directives de Son Excellence, Monsieur le Président de la République qui, à l’instar de tous les sénégalais, attend de nous, que nous fassions du CESE une institution UTILE aux yeux de TOUS, car AGISSANT, de manière inclusive, au bénéfice de TOUS.

Chacun de nos avis devra apporter une solution efficiente aux préoccupations des populations et valoir à la Haute Autorité la satisfaction et le merci des citoyens.

Monsieur le Ministre,
Honorables Conseillers,
Mesdames, Messieurs,

Pour cette première session ordinaire de l’année 2021, les deux thèmes retenus, procèdent d’une saisine présidentielle.

Ils concernent d’une part, l’Emploi et l’Émigration et d’autre part, les Inondations et l’Assainissement.

Il s’agit de problématiques saillantes, évoquées lors de la première audience que Son Excellence, Monsieur le Président de la République avait bien voulu m’accorder, juste après ma nomination aux fonctions de Président du CESE.

J’ai pu mesurer, à cette occasion, combien lui tiennent à cœur la recherche et la mise en œuvre de solutions durables à ces problématiques.

Mesdames, Messieurs les conseillers, chers membres de l’Administration du conseil, Il s’agit à présent de mobiliser votre engagement au service du Peuple, vos talents, votre expérience, votre expertise avérée et vos qualités humaines exceptionnelles en vue de solutions efficaces aux problèmes soumis à votre réflexion

Monsieur le Ministre,
Honorables Conseillers,
Mesdames, Messieurs,

Dans notre mission d’assemblée consultative, représentative de toutes les catégories socio-professionnelles, nous devons être en permanence à l’écoute des Sénégalais pour entendre leurs préoccupations et identifier leurs attentes et, ensuite, les communiquer à qui de droit en vue de leur satisfaction effective.

Rien de ce qui préoccupe nos compatriotes ne doit échapper à notre vigilante attention. Notre institution, outre la saisine par le Président de la République, le Gouvernement, l’Assemblée nationale ou l’auto-saisine, peut également être saisie par un groupe de citoyens, sur la base d’une pétition de cinq mille (5 000) signatures.

Comme celle en cours sur « la question de la régulation du loyer au Sénégal et la possibilité d’un meilleur accès au logement locatif » qui, à la date du 22 février 2021, réunit déjà 2 599 signatures.

Cette démarche citoyenne mérite toute notre attention, car elle constitue une première. Elle est d’autant plus importante qu’elle permettra, à terme, de promouvoir et de mieux opérationnaliser la participation citoyenne qui est l’une des principales innovations induites par la Loi constitutionnelle instituant le CESE.

Honorables Conseillers,
Mesdames, Messieurs,

Nous avons, dès notre installation, en accord avec le Président de la République dont la diplomatie est un des domaines réservés, avec son orientation et son soutien, entrepris de mieux consolider le rayonnement international du CESE.

Nos efforts furent prioritairement dirigés vers les institutions internationales-sœurs, comme l’Union des Conseils économiques et sociaux d’Afrique (UCESA), l’Union des Conseils économiques sociaux et institutions similaires francophones (UCESIF) et l’Association internationale des Conseillers économiques sociaux et institutions similaires d’Afrique (AICESIS).

Ainsi, après avoir reçu des visites de courtoisie d’Ambassadeurs accrédités auprès du Président de la République comme ceux de l’Union Européenne et de la France, en décembre 2020, j’ai pu, en janvier 2021, répondre à l’invitation de mon homologue français. En plus des rencontres bilatérales, il m’a été donné, à cette occasion, de participer à la plénière consacrée, par le CESE français, à la résolution sur la Francophonie.

En compagnie de Maitre Amadou Moustapha NDIAYE, Troisième Vice-Président de notre institution et membre éminent du secteur privé sénégalais, j’ai également effectué, en février 2021, une visite de travail au Maroc. L’opportunité m’a été ainsi donnée d’avoir des séances de travail respectivement avec mon homologue marocain, le Chef du Gouvernement et le Président de la Confédération générale des Entreprises marocaines.

Au total, ces deux visites de travail ont, à notre grande satisfaction, été sanctionnées par des résultats hautement positifs, dont j’ai rendu compte à Monsieur le Président de la République. Toujours, dans le but de renforcer le partenariat et la coopération, d’autres initiatives seront mises en œuvre cette année. A cet effet, nous devons nous mobiliser, en vue de l’organisation, à Dakar, d’un atelier international consacré au dérèglement climatique, dans le cadre de l’UCESA.

Honorables Conseillers,

Quelques mois après mon installation, j’ai pu davantage appréhender l’ampleur et la complexité des défis qui interpellent notre institution et des attentes des sénégalais à son égard.

Aussi, devons-nous toujours être prêts à y répondre efficacement, par la pertinence des avis que nous rendons régulièrement.

Eu égard à notre commune volonté de bâtir un CESE rénové et en phase avec les aspirations des citoyens, j’encourage et exhorte le personnel à toujours faire montre, aux côtés des conseillers, de dévouement et de professionnalisme.

Nos efforts internes seront complétés par l’ouverture aux meilleurs talents du secteur privé et de la société civile qui demeure, à nos yeux, une nécessité pour mobiliser toutes les ressources que requièrent la recherche et la mise en œuvre de solutions efficaces aux problématiques de plus en plus complexes de notre temps.

Comme nous nous y sommes déjà engagés, nous mettrons tout en œuvre pour assurer la tenue, dans les périodes indiquées, de nos sessions ordinaires.

Quant aux questions urgentes, elles feront l’objet d’un traitement diligent, au travers des sessions extraordinaires.

Pour conclure, je formule le vœu que cette session ordinaire que nous démarrons aujourd’hui, se tienne dans les meilleures conditions, conformément au calendrier et aux termes de référence élaborés à cet effet.

Après avoir réitéré mes remerciements à tous les membres du Gouvernement, Directeurs généraux, Directeurs et chefs de service appelés à participer à nos travaux, je déclare ouverte la première session ordinaire de l’année 2021.

Je vous remercie de votre aimable attention.