Affaire Ernest Obama. Le journaliste Ernest Obama a été arrêté sans plainte

0
201

Le président du Syndicat des Journalistes du Cameroun, Denis Kwebo affirme que notre confrère a été séquestré et arrêté sans plainte a appris cameroun24. Cette information a été confirmé par notre confrère Christophe Bobiokono, le directeur de publication du Journal Kalara qui a rendu visite à Ernest Obama dans son lieu de détention. Selon lui, ses conditions de détentions sont plutôt digne contrairement à l’humiliation qu’il a subit lors de son interpellation en présence.

Le président du Syndicat des Journalistes du Cameroun, Denis Kwebo affirme que notre confrère a été séquestré et arrêté sans plainte a appris cameroun24.

Cette information a été confirmé par notre confrère Christophe Bobiokono, le directeur de publication du Journal Kalara qui a rendu visite à Ernest Obama dans son lieu de détention.

Selon lui, ses conditions de détentions sont plutôt digne contrairement à l’humiliation qu’il a subit lors de son interpellation en présence du procureur du TPI de Yaoundé Centre administratif.

Ernest Obama affirme avoir compris ses erreurs dans ses batailles passées et regrettent sincèrement ses erreurs. Il remercie ses nombreux confrères qui ne l’ont pas tenus rancunes et lui apporte leurs soutiens. Il a cité les journalistes Jean Bruno Tagne et Boris Berthold qui ont publiquement affiché leurs soutiens Obama en appelant au respect des ses droits malgré tout.

Le confrère Bobiokono dont le journal kalara est spécialisé dans les questions de Droits et de Justice, membre du Conseil National de la communication, ainsi que le président du SNJC même si Obama n’était pas membre s’activent pour que ce confrère comparaisse libre devant la justice.

A en croire Bobiokono, Obama est accusé finalement de délits mineurs dont il ne reconnait pas. Il espère malgré tout garder de bonnes relations avec le PDG du groupe l’Anecdocte Amougou Belinga qu’il considère toujours comme un père malgré tout.