Algérie : Abdelmadjid Tebboune prépare-t-il de nouvelles élections ?

0
164

Dès le lendemain de son retour d’Allemagne après une longue hospitalisation, le président algérien a entamé une série de consultations avec les partis.

Le chef de l’État a regagné le pays vendredi dernier, après une opération au pied consécutive à sa contamination au Covid-19. Il a débarqué à l’aéroport militaire de Boufarik, à l’ouest d’Alger, et a été reçu par le chef de l’état-major Saïd Chengriha et le Premier ministre Abdelalziz Djerad.

Après de nombreuses spéculations sur sa capacité à diriger, le président algérien tente de convaincre qu’il est bien sur le pied de guerre. Dès le lendemain de son retour, il a entamé des consultations des partis politiques, en rencontrant notamment les présidents du mouvement islamiste El-Bina, Abdelkader Bengrina, du Front el Moustakbal, Abdelaziz Belaïd, et du Jil, Jadid Sofiane Djilali. Les trois partis politiques s’inscrivent dans le processus de réforme institutionnelle porté par la présidence. L’initiative intervient dans un contexte de crispation du pouvoir à l’approche du deuxième anniversaire du Hirak, déclenché le 16 février 2019.

Au menu des discussions, la nouvelle loi électorale, les élections législatives et locales et un possible remaniement partiel du gouvernement auquel a déjà fait allusion Abdelmadjid Tebboune.