Aly Ngouille Ndiaye tombe sous les « rafales » de l’opposition

0
606

La mouvance présidentielle semble disposée à dialoguer et le prouve : « Aujourd’hui, la majorité présidentielle a montré toute sa disponibilité à aller dans ce sens. C’est-à-dire, qu’elle est ouverte à la mise en place d’une commission. Donc, le problème du format qui avait été posé par l’opposition devrait, en principe, être dépassé rapidement », a déclaré Valdiodio Ndiaye, porte parole du jour de la société civile.

Ainsi, le Parti démocratique sénégalais (Pds) le Rewmi d’Idrissa Seck et les Khalifistes qui avaient souverainement décidé de ne pas participer ou de quitter la table des négociations, pourraient revoir leurs positions, étant entendu que l’exigence de la mise à l’écart d’Aly Ngouille Ndiaye, Ministre de l’Intérieur, a été obtenue.

’’Les acteurs du jeu politique se sont réunis hier pour amender l’avant-projet des termes de référence des concertations. En l’absence de l’opposition à cette deuxième rencontre, la majorité, la société civile et les non-alignés ont convenu de la nécessité de désigner une personnalité indépendante pour diriger les concertations. C’est dire que le format proposé par l’opposition a été accepté’’.

Des lois comme celles sur le parrainage et la suppression du poste de Premier ministre devraient être discutées et des consensus forts se dégager avant d’activer une majorité mécanique qui ne se soucie guère d’avancée démocratique.

Si chacun y met du sien en faisant preuve de dépassement et de patriotisme, Macky pourra, pour la première fois, réussir un vrai débat et aboutir à des solutions consensuelles. En clair, les partisans du boycott n’ont plus aucun alibi.