Atteint d’une maladie incurable en Espagne et condamné à la mort : la dernière volonté d‘Ablaye Mboup en passe d’être réalisée ?

0
218

Atteint d’une maladie incurable et résident en Espagne, Ablaye Mboup va-t-il revoir ses proches et notamment son fils Cheikh Mboup avant que la maladie n’ait raison de lui ? C’est la question que se pose toute la communauté sénégalaise à Malaga ainsi que les médecins traitants du père de famille de 59 ans. Abdoulaye Mboup souffre d’hypertension artérielle pulmonaire, une pathologie rare et très grave qui dans de rares cas – pas le sien – peut être chronique, informe son médecin, Rafael Bravo, cardiologue à l’hôpital Costa del Sol et spécialiste de cette maladie au média local.
 « Il est cachectique -une phase dans laquelle, en plus d’une perte de poids considérable, il perd des fonctions vitales-, c’est-à-dire dans une situation totalement terminale. Nous ne pouvons rien faire d’autre pour lui ni prolonger sa vie, car il souffre. Il ne peut même plus manger car il a mal au ventre », explique-t-il.
Face à ce destin inextricable, la dernière volonté du Sénégalais est d’avoir à ses côtés son fils afin de l’accompagner dans son dernier voyage. Sauf que là les autorités diplomatiques espagnoles n’entendaient pas lui faciliter la tâche. Depuis quatre mois les demandes déposées par le jeune homme restaient sans suite. Mais selon des proches de la famille, les choses semblent être en train de se décanter.  Le rapport médical d’Ablaye envoyé à l’ambassade d’Espagne au Sénégal avec la proposition que son fils aîné, Cheikh, se rende en Espagne pour prendre soin de lui serait bien traitée par la sous-délégation du gouvernement à Malaga. De bonnes nouvelles que la famille ne veut pas rendre publiques avant sa confirmation.
 La reine reine d’Espagne Letizia ortiz a d’ailleurs été saisie par l’Association nationale de l’hypertension pulmonaire afin d‘intercéder en la faveur d’Ablaye Mboup.