« Barthélémy Dias sur la TFM – Un autre journalisme au Sénégal ? », (Par Alpha Amadou Diari Diallo)

0
153

La récente sortie du Maire de Dakar, Barthélémy Dias, sur le plateau de l’émission « Faram Facce » animée par le sulfureux Journaliste Pape Ngagne Ndiaye, fait réagir son collègue, notre bien aimé, et jeune doyen Babacar Fall de la Rfm. C’est connu. Pape Ngagne Ndiaye a le talent, le don de mettre son invité dans une bulle explosive. On dira qu’il est dans son rôle d’appliquer cet enseignement du journaliste anglais Will self:

« Le bon journalisme réveille les nantis installés dans leur confort, et réconforte les affligés« .
Ça, certains téléspectateurs l’aiment bien, et Pape Ngagne le sait. Il s’en est construit une renommée qui fait son succès.
Invité Barthélémy Dias sur un plateau télévisé n’est pas une chose facile.
Il est direct, parfois grandiloquent dans ses propos et prises de position. C’est normal. Lui communique, et le journaliste informe. Chacun joue son rôle sur le plateau. Bon à savoir.
Les téléspectateurs : seuls juges.

Je ne reviens pas sur le talk-show toujours chaud entre Pape Ngagne et ses invités.
Je ne parlerai que de la réaction de Babacar Fall ce matin sur la RFM. En tant que professionnel des médias formés à bon école, un extrait de son langage m’écœure.
« Meune ngua fen!! Rew Ngua… » (tu es un menteur, t’es impoli…). Incroyable mais vrai !!
À 25 ans obtenus il y’a juste quelques jours, pratiquant le milieu du journalisme depuis ma tendre jeunesse Cheikh Tidiane Diagne de la RFM, Yoro Mangara ancien journaliste de la RFM… sauront de quoi je parle, c’est la première fois de ma vie que j’entends et vois une telle réaction d’un Journaliste (responsable de la boîte de surcroît), aussi furax qu’il puisse être d’avoir été calomnié, insulté, ou même menacé de mort. Ce n’est pas le cas je précise.

Le Journalisme c’est la responsabilité, mais c’est aussi l’élégance de respecter son invité. Pape Ngagne le sait, et le fait des fois, même s’il se fait appeler autodidacte.
La réaction de Babacar Fall est inadmissible sur le plan éthique et même déontologique.
Non !! le journaliste informe mais n’insulte pas. Il ne doit jamais et en aucun cas se servir de l’antenne pour régler ses comptes personnels. Même dans un éditorial on ne peut pas être aussi désagréable et détestable.

NB : Les profanes en journalisme, évitez de vous mêler de ce débat. De commenter ma tribune. Je demande solennellement et humblement à mon « papa  » Mame Less Camara, à mon professeur de presse écrite en L2 Ibrahima Bakhoum, de me rectifier, de me recadrer si je suis en faute.

En toute honnêteté, je présenterai publiquement mes excuses en tant que jeune frère et modeste apprenant, à Babacar « Saaga » Fall.
Mais ma conviction pour l’instant demeure intacte. Barthélémy Dias a peut-être tiré un coup de feu pas mortel sur un groupe de presse. Un journaliste vacciné pour faire face à de tels affronts a répondu sur le plateau. Bravo à lui. Babacar Fall, lui, avec une voix de demoiselle, envoie le canon automoteur russe 2S7M Malka de 203 mm sur la face du Maire de Dakar.
Qu’il est sadique mon jeune et talentueux doyen obusier !!! Hitler en terme de destruction n’aurait pas fait mieux.

Personnellement, j’irai voir le Maire de Dakar pour lui demander d’aller faire des cours de media training. À pape Ngagne Ndiaye, bravo pour avoir essayé de « recadrer  » le maire qui n’a dit que ce qu’il pense. Pape a été professionnel. Lui seul au sein de la TFM, pour l’émission qu’il anime, peut s’arroger le droit de répondre à qui que ce soit, et cela dans la plus grande politesse cependant.
À mon estimé grand frère Babacar Fall, chouchou des statuts WhatsApp du moment, je lui exprime ma peur d’inspirer les étudiants en Journalisme, et les jeunes confrères de ce pays.

Alpha Amadou Diari Diallo, journaliste imberbe. Phobique de l’art de pratiquer le journalisme « Babacar Fallien »
Bon Vendredi à tous.