Barthélémy Dias sur l’incident à la DGE « Je confirme qu’il y a bien un complot pour stopper YAW dans la capitale, mais cela ne passera pas »

0
118

Le maire de la ville de Dakar, membre de la coalition Yewwi Askan Wi a insisté sur les accusations de vouloir éliminer leur coalition aux élections législatives de juillet. Dans une vidéo postée sur sa page Facebook, il persiste et signe qu’il y a un complot orchestré par le régime.

« Je suis formel, il y a un complot politique pour forclore et éliminer la liste de Yewwi Askan Wi à Dakar. Le mandataire de Yewwi Askan Wi se nomme Déthié Fall. Ils ont tenu un point de presse et ont évoqué le nom de Saliou Sarr. « Comment Saliou Sarr est entré à la Direction générale des élections alors qu’il n’est pas mandataire ? En plus, seul le mandataire est habilité à déposer une liste d’une coalition ou parti politique », se demande le maire furieux de voir le camp d’en face dans un permanent rapport de force pour éliminer cette liste départementale.
Barthélémy Dias rappelle que le mandataire, Déthié a été clair en disant qu’il n’a pas déposé cette liste. Où se trouve alors la liste de Yewwi dans le département de Dakar ? S’interroge encore une fois la tête de liste de YAW à Dakar.
À en croire l’ancien maire de Mermoz/Sacré-Cœur, « il y a des gens malhonnêtes qui pensent que Barthélémy Dias ne doit pas aller à l’Assemblée nationale et que la coalition Yewwi Askan Wi ne doit pas avoir des députés parmi ces 7 que Dakar doit disposer », insinue Barth qui a bien en tête, des magouilles qui seraient orchestrées par le pouvoir qui n’arrive pas à se remettre de la raclée des dernières élections. Ce qui est clair, pour lui, c’est qu’ils sont en train de tout faire pour éviter cette cohabitation à l’Assemblée nationale. Mais c’est peine perdue selon le maire de la ville de Dakar.
Répondant à la coalition Benno qui tenait un point de presse qui tournait essentiellement sur sa personne, Barthélémy Dias, réaffirme : « Nous ne sommes pas là pour perdre notre temps à répondre à des gens qui n’ont pas la considération du peuple sénégalais », répond-il à Farba Ngom et Cie de la coalition Benno Bokk Yakaar qui avaient tenu un point de presse après son passage à la DGE. « D’une manière ou d’une autre vous allez être contraint un jour à avouer aux sénégalais où est-ce que vous avez eu votre fortune qui n’est ni héritage, ni le fruit de dur labeur ».
Sur son tempérament qui serait parfois mal jugé, Barthélémy Dias ne veut pas être accusé de violent. « Arrêtez de dire que je suis un maire violent. Juste que je ne suis pas indigne. Je connais bien mes droits et je vais continuer sur cette lancée ».
Enfin, revenant sur la cohabitation qui est son objectif dans ces élections, Barth estime que c’est bien le moment car, la coalition Benno Bokk Yakaar pour lui, est une vieille histoire. « Quelqu’un qui reçoit dans son palais un traître, est capable de tout pour ces élections, mais qu’il se le tienne pour dit : Cela ne passera pas », a encore servi le maire.