Bathily à Macky: « Il faut savoir partir à temps »

0
55

Abdoulaye Bathily est connu pour son franc-parler. L’ancien dirigeant marxiste de la Ligue démocratique/Mouvement pour le parti du travail (LD/MPT) ne craint plus, à 67 ans, de froisser quelques susceptibilités.

Dans un entretien avec Jeune Afrique, le chef de la Mission d’appui des Nations Unies en Libye conseille les présidents qui tentent un 3e mandat. « Il faut savoir partir à temps. C’est une question de principe », a-t-il martelé, précisant qu’on ne touche pas aux constitutions.

« En Afrique, les membres de l’entourage d’un président les inciteront toujours à se maintenir au pouvoir. Ils disent : « Restez, sinon ce sera le chaos. » », déplore-t-il.

Avant d’ajouter : « La vérité, c’est que ce sont eux qui ont beaucoup à perdre et qui en oublient l’intérêt de leur pays. »

Il conseille Macky Sall et Cie à s’inspirer du Président Julius Nyerere. « Quand il a décidé qu’il était temps pour lui de se retirer [en 1985], le Tanzanien Julius Nyerere n’a pas consulté son parti. Il a pris cette décision seul, pour ne pas prêter le flanc aux pressions. »

Quid des conseils qu’il avait donné à Blaise Compaoré ?  «  Pour ma part, j’ai analysé la situation au Burkina ; j’en ai conclu qu’il n’était pas possible de modifier la Constitution, parce que les conditions n’étaient pas réunies pour faire du forcing, et il était de mon devoir de le faire savoir à Blaise Compaoré, que je connaissais depuis longtemps. »