Bourse, logement étudiants : Ce que demande le député Abdou Aziz Diop

0
153
La bourse  des étudiants reste la principale source de grève dans les universités. Député à l’Assemblée nationale, Abdou Aziz Diop pense qu’il est temps de changer de paradigme. Ce dernier, à l’occasion du passage du ministre de l’Enseignement supérieur à l’Assemblée nationale, ce samedi, a demandé au gouvernement d’arrêter d’accorder la priorité aux dépenses sociales au détriment de la recherche.
« L’Etat ne pourra jamais régler les bourses, L’Etat ne pourra jamais régler les chambres. Donc consacrons le budget à la recherche et à l’innovation ».
Abdou Aziz Diop dit avoir combattu, en tant qu’étudiant, un programme du Parti socialiste dans les années 90. Mais aujourd’hui, il reconnaît la pertinence de ce programme qui mettait en avant l’aspect pédagogique et recherche.

« Si nous continuons à faire du social, nous risquons d’avoir des étudiants qui n’auront pas leur place dans le monde de demain. Nous devons mettre énormément de ressources dans la recherche et l’innovation pour permettre aux étudiants d’être performants ».

Sans remettre en cause l’aspect social, le député Issa Sall a aussi mentionné la faible prise en charge de la recherche. « La recherche est le parent pauvre de votre département », a-t-il dit au ministre Cheikh Oumar Hann. Il en veut pour preuve le budget de 160 millions alloué à la direction de la recherche. Pour lui, l’argument selon lequel, cette enveloppe est juste destinée à la coordination ne suffit pas.

Cependant, cet avis des deux députés n’est pas partagé par leur collègue Dié Madiaye Ba. Ce parlementaire estime qu’il n’appartient pas à l’Etat de financer la recherche. « La découverte du vaccin contre la Covid-19 montre que la recherche est financée par les grands laboratoires. Il faut donc plus orienter la collaboration entre l’enseignement supérieur et les laboratoires que de demander au ministère de financer », objecte-t-elle.