Cheikh Diop répond au Chef de l’État : « Si c’est ça le Fast Track

0
634

Les Centrales syndicales vont sonner la riposte relativement au mépris du Chef de l’Etat à l’encontre du monde syndical. Pour ces organisations, le climat social est surtout marqué par la rupture de concertations périodiques entre l’exécutif et les responsables syndicaux.

Le discours du Chef de l’État aux centrales syndicales n’est pas du goût des travailleurs affiliés à la Confédération nationale des travailleurs du Sénégal (Cnts/Fc). Le secrétaire général de ladite organisation, qui était en conférence de presse ce lundi 6 mai, a fustigé le mépris du Chef de l’État à l’endroit du monde syndical. Cheikh Diop n’a pas manqué d’évoquer des entorses graves au climat social comme la rupture des concertations périodiques entre l’exécutif et les responsables syndicaux. « Si c’est ça le Fast Track, les organisations syndicales lui opposeront l’Union Fighting », a soutenu le syndicaliste. Par ailleurs, Cheikh Diop a aussi évoqué l’adoption du projet de modification constitutionnelle relatif à la suppression du poste de Premier ministre. À ce titre, il invite le Président de la République à prendre toutes les dispositions et mécanismes nécessaires pour faire fonctionner les choses.