Côte d’Ivoire: retour au calme après une journée de tensions à Abidjan et dans des villes de l’intérieur du pays

0
309

Le calme était totalement revenu à Abidjan ce vendredi matin, après la journée de tensions de la veille lors des de manifestations de l’opposition ivoirienne contre une candidature d’Alassane Ouattara à la présidentielle 2020.

Des heurts ont éclaté à Abidjan et dans certaines villes de l’intérieur du pays, ce jeudi, entre les forces de sécurité et les manifestants répondant à un appel à la marche de l’opposition ivoirienne.

D’autres villes de l’intérieur du pays notamment Bonoua, Daoukro et Gagnoa ont enregistré des pertes en vies humaines et de nombreux dégâts matériels, selon autorités. Les manifestations ont, effectivement, été plus violentes à Bonoua avec un manifestant tué, l’incendie de la brigade de gendarmerie et le commissariat, le saccage du domicile des agents de forces de sécurité, etc.

Dans un communiqué dont la rédaction de Abidjan.net a reçu copie, le Gouvernement s’engage à agir avec la plus grande fermeté, et à ne tolérer aucune entrave à la quiétude des Ivoiriens, à la liberté de circulation des personnes et au bon fonctionnement de l’activité économique sur toute l’étendue du territoire.

« Nous déplorons malheureusement trois pertes en vies humaines, des dégâts matériels assez importants ici et là et une enquête est ouverte qui nous permettra d’être beaucoup plus complet sur la question du bilan. », a dit le commissaire Bleu Charlemagne jeudi au journal télévisé de 20h sur RTI 1, la télévision nationale.

Le porte-parole de la police nationale qui s’exprimait au nom du ministre de la Sécurité et de la protection civile, a révélé qu’« il y a eu au total 58 personnes interpellées dont 45 à Abidjan et 13 à l’intérieur du pays, qui répondront de leurs actes devant les tribunaux compétents ».