Coupe du Monde : le président de la FIFA détruit l’Europe

0
148

A la veille de la Coupe du monde, le président de la FIFA, Gianni Infantino, a répondu à ses détracteurs européens qui ont critiqué le Qatar hôte de la 22e édition.

A la veille du coup d’envoi de la 22e édition du mondial de football, le patron du ballon rond, n’a pas laissé passer les nombreuses critiques sur sa décision d’organiser la Coupe du Monde au Qatar, où le traitement des travailleurs migrants et les droits des personnes LGBTQ + ont été à l’honneur. « Nous avons appris de très nombreuses leçons de certains Européens, du monde occidental », a-t-il dit à la veille du match d’ouverture du tournoi dimanche.

« Les Européens doivent s’excuser pour les 3 000 prochaines années avant de commencer à donner des leçons de morale aux gens »

« Je pense que pour ce que nous, Européens, avons fait au cours des 3 000 dernières années, nous devrions nous excuser pour les 3 000 prochaines années avant de commencer à donner des leçons de morale aux gens », a-t-il exigé, lors d’une conférence de presse, qui a tiré en longueur.

« Aujourd’hui, je me sens qatari, arabe, africain… »

« Aujourd’hui, je me sens Qatari. Aujourd’hui, je me sens Arabe. Aujourd’hui, je me sens Africain. Aujourd’hui, je me sens gay. Aujourd’hui, je me sens handicapé. Aujourd’hui, je me sens (comme) un travailleur migrant », a soutenu Gianni. Et de préciser : « Bien sûr, je ne suis pas Aatari, je ne suis pas Arabe, je ne suis pas Africain, je ne suis pas gay, je ne suis pas handicapé. Mais j’en ai envie, parce que je sais ce que cela signifie d’être discriminé, d’être victime d’intimidation, en tant qu’étranger dans un pays étranger. Enfant, j’ai été victime d’intimidation parce que j’avais les cheveux roux et des taches de rousseur, en plus j’étais Italien, alors imaginez. »

« L’Europe pourrait faire comme le Qatar »

Infantino a par ailleurs suggéré l’Europe de « faire comme le Qatar » en laissant entrer les travailleurs migrants. « Si l’Europe se souciait vraiment du destin de ces jeunes. L’Europe pourrait faire comme le Qatar, créer des canaux légaux, où au moins un certain nombre, un pourcentage de ces travailleurs pourraient venir. Baisse des revenus… mais donnez-leur un peu d’espoir, donnez-leur un avenir. Cela signifie que nous ne devons pas pointer du doigt ce qui ne fonctionne pas, ici au Qatar également, bien sûr, il y a des choses qui ne fonctionnent pas et qui doivent être corrigées.

« Les supporters homosexuels étaient tous les bienvenus »

S’agissant de la sécurité des supporters homosexuels voyageant dans le pays, Infantino a déclaré que lui et les organisateurs avaient « confirmé » que tous étaient les bienvenus. « Ils ont confirmé et je peux confirmer que tout le monde est le bienvenu », a-t-il fait savoir, indiquant que « si vous avez une personne ici et là qui dit le contraire, ce n’est pas l’opinion du pays, ce n’est certainement pas l’opinion de la FIFA. Comme pour les travailleurs, ce sont des processus », a-t-il déclaré. « Bien sûr, je pense que cela devrait être autorisé en tant que président de la FIFA, mais je suis passé par un processus ».