Covid-19 et école : Les recommandations de l’Unicef

0
171
Le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) dénonce cette tendance mondiale qui consiste à fermer les écoles comme première option en matière de lutte contre la pandémie de Covid-19. Selon l’organisation onusienne, 258 millions de jeunes dans 30 pays sont privés d’école, avec surtout une augmentation inquiétante de 50% du nombre de pays qui ont fermé les écoles depuis le début de l’année 2021.
 
« L’hypothèse infondée selon laquelle les fermetures d’écoles pourraient ralentir la propagation de la maladie persiste, malgré des données probantes de plus en plus nombreuses qui confirment que les écoles ne sont pas des foyers de transmission majeurs », a déploré récemment dans une déclaration la Directrice générale de l’UNICEF, Henrietta Fore.
L’Unicef pense que cette tendance à la fermeture est d’autant plus déplorable qu’elle concerne l’ensemble des écoles d’un pays, sans discernement. La directrice de l’Unicef voudrait à défaut de maintenir toutes les écoles ouvertes, de procéder, au moins, au cas par cas, en fonction des localités et des établissements.
 
Surtout que, d’après elle, les avantages de maintenir les écoles ouvertes l’emportent sur les conséquences sociales de leur fermeture. « Si les enfants venaient à faire face à une fermeture des écoles pour une nouvelle année consécutive, les effets s’en feraient ressentir sur plusieurs générations à venir » alerte Henrietta Fore.
 
D’ailleurs l’Unicef félicite l’Etat du Sénégal pour avoir décidé de maintenir les écoles ouvertes, grâce à des investissements pour mettre à niveau les établissements. L’organe onusien invite ainsi l’Etat du Sénégal à ne pas relâcher les efforts.  
 
Par ailleurs, l’Unicef demande aux gouvernements de prioriser les enseignants pour les vaccins. En fait, l’organisation voudrait qu’après les personnels de santé et les personnes vulnérables, que les enseignants suivent sur la liste. « Cela contribuera à protéger les enseignants contre le virus, leur permettra d’enseigner en personne et, au bout du compte, maintiendra les écoles ouvertes », argumente l’Unicef.